Est-ce votre première visite sur ce blog ? J’ai quelque chose qui pourrait bien vous aider à mieux gérer votre blog : 11 conseils utiles à suivre pas à pas pour réussir votre blog.

Pour télécharger ce guide gratuitement, cliquez ici !

Sur ce blog, je vous parle du blogging sous toutes ses formes. Être blogueur, ce n’est pas uniquement une passion, cela peut-être également un job ! Et tout job signifie rémunération, régime fiscal et déclaration de revenus.

Blogueur et micro-entrepreneur

Commençons par le début. Lorsque l’on est blogueur, que l’on vit fiscalement en France, et que l’on souhaite tenter une aventure entrepreneuriale, le statut le plus adéquat et presque sans risque est le statut de micro-entrepreneur. À vrai dire, il s’agit plutôt d’un régime que d’un statut, mais le terme « statut » est très souvent employé pour parler du régime de la micro-entreprise.

Je sais à quel point cela peut sembler compliqué aux premiers abords. Cependant, avec un peu de volonté et de recherches, tout cela passe comme une lettre à la poste.

Bon, je vous mentirais quand même si je vous disais que cela ne se fait qu’en 2-3 clics. Il faut tout de même prendre plusieurs choses en compte !

Le régime de micro-entreprise

TVA, BIC, BNC, NAF, CFE, SIRET, SIREN, URSSAF, CIPAV !
Activités libérales, commerciales ou artisanales !
Régime micro-fiscal, micro-social !
Seuils de franchise TVA, plafonds de chiffre d’affaires, versement libératoire !
Cotisation foncière, compte bancaire dédié, mentions obligatoires sur les factures !

Tant de termes qui peuvent sembler incompréhensibles aux premiers abords. Tant de choses auxquelles il faut absolument penser avant de se lancer.

Avec tout cela, je n’ai pas envie de vous effrayer et de vous faire renoncer à votre rêve d’entreprendre cette belle aventure d’un blogueur entrepreneur. Je souhaite juste vous mettre en garde « Préparez-vous au mieux et réfléchissez bien à chaque point ! ».

Lorsque vous vous lancez en tant que micro-entrepreneur, vous devez choisir le type d’activité que vous allez réaliser, à quel endroit vous serez affilié pour payer vos cotisations sociales, mais ce n’est pas tout, il y a bien d’autres points importants auxquels penser.

Avant d’aller plus loin, voici quelques avantages de la micro-entreprise

  • Vous ne payez vos taxes (cotisations sociales) que sur le CA (Chiffre d’affaires) que vous réaliserez ;
  • Vous ne facturez pas la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) sous un certain seuil de CA (ce qui facilite notamment la comptabilité lorsque l’on gère tout soi-même) ;
  • La gestion de ce régime est très simple dès lors que l’on est dans le bain ;
  • Se déclarer comme micro-entrepreneur peut se faire en quelques clics en ligne.

L’inconvénient majeur est qu’il vous est interdit de déduire vos charges (hébergement web, matériel, etc.). Malgré tout, en tant que blogueur professionnel, vous n’avez normalement que peut d’investissement à réaliser.

Lorsque vous aurez rempli les informations lors de votre inscription comme micro-entrepreneur, vous recevrez peu de temps après votre numéro d’entreprise (SIRET – SIREN). Celui-ci devra être mentionné sur chacune de vos factures.

Quand devenir micro-entrepreneur avec votre blog ?

Vous possédez un blog depuis plusieurs mois ou plusieurs années. Au préalable, vous n’aviez pas prévu de gagner de l’argent avec votre blog, et finalement, cela s’est proposé à vous. Très souvent, c’est comme cela que ça se passe pour les blogueurs passionnés.

Au fur et à mesure, vous recevez plus de visiteurs et vous créez une belle communauté autour de votre univers. Des marques souhaitent potentiellement travailler avec vous, vous prévoyez de mettre en place de l’affiliation pour vendre les produits de la marque ou ils souhaitent vous rémunérer pour publier un article sur votre blog.

Quoiqu’il en soit, il est impératif d’avoir un statut légal pour facturer les entreprises concernées. C’est là que le statut de micro-entrepreneur se présente souvent aux blogueurs.

Comment devenir micro-entrepreneur ?

La situation de chacun est différente. Dès lors, je ne pourrais pas exposer un cas particulier plutôt qu’un autre. 

Certains sont salariés tandis que d’autres sont à Pôle Emploi. Certains ont un job salarié autorisant la création d’une micro-entreprise alors que d’autres ne le peuvent pas (notamment dans la fonction publique).

Il s’agit d’un statut qui se crée très facilement en quelques clics sur le site autoentrepreneur. Cependant, mieux vaut savoir réellement les impacts qu’engendrent les cases que l’on coche et des informations que l’on fournit.

Comment gagner de l’argent en tant que blogueur ?

Bien entendu, si vous ne gagnez pas d’argent avec votre blog, à quoi bon créer une micro-entreprise ? 

Si vous souhaitez tester la viabilité de votre blog, n’hésitez pas à démarrer quelques petites choses comme de l’affiliation Amazon, ou de vendre un produit du type e-book, et de voir si cela fonctionne. Si tel est le cas, vous pourrez toujours créer votre micro-entreprise et déclarer les revenus précédemment perçus. Bien entendu, vous ne pouvez pas toucher des revenus durant plusieurs mois et de ne pas les déclarer.

Cependant, vous vous questionnez peut-être sur les façons de gagner de l’argent avec votre blog et vous vous demandez peut-être le statut qu’il vous faut créer pour la suite de votre aventure de blogueur.

Sur ce blog, vous retrouverez une section dédiée à la monétisation d’un blog.

Sur cet autre blog qui m’appartient, j’aborde les façons de gagner de l’argent avec un blog voyage. L’article en question est tout à fait utile pour d’autres thématiques. Que ce soit donc par de la publicité avec Google, de l’affiliation avec Amazon ou bien de la vente de vos propres produits, vous devriez y trouver de l’inspiration pour monétiser votre blog.

Quel domaine d’activité faut-il prendre pour être un blogueur micro-entrepreneur ?

Il existe une activité qui se nomme « Blogueur professionnel » et qui se trouve sous l’activité « Internet ». Peu importe la thématique de votre blog, ce statut est peut-être fait pour vous.

Dès lors que vous touchez des revenus avec votre blog, vous devez les déclarer. Que vous soyez un blogueur passionné recevant quelques centaines ou milliers d’euros par an ou un blogueur professionnel à plusieurs dizaines de milliers d’euros, le statut de la micro-entreprise pour un blogueur est bien souvent la solution envisagée pour débuter.

Cependant, vous avez peut-être déjà un statut de micro-entrepreneur, mais vous souhaitez y ajouter une autre activité. Cela est tout à fait possible !

« Blogueur professionnel » rassemble plusieurs choses comme des revenus affiliés et publicitaires. Par contre, si vous ne vendez que des e-books ou que vous ne touchez des revenus que de la rédaction web, car vous écrivez pour d’autres… ce sont d’autres statuts à envisager. Le choix d’activité est en effet un domaine très vaste.

Vous pouvez également vendre votre propre livre papier en l’envoyant vous-même. Je parle davantage de l’auto-édition dans cette section du blog.

Si vous recevez des revenus qui sont en-dehors de la France, du type publicité avec Google en Irlande ou du type affiliation avec Amazon au Luxembourg, en plus de déclarer les revenus à l’URSSAF, vous serez obligé de déclarer les revenus en question via une DES (Déclaration Européenne de Services) auprès des douanes. Dans le cas contraire, vous risquez d’être puni par une amende de 750 € par mois non déclaré – cela peut faire mal / la démarche est gratuite – alors autant la régler en quelques minutes au début de chaque mois.

De plus, il vous faudra demander un numéro de TVA à votre service des impôts (même si vous ne facturez pas la TVA) afin de pouvoir toucher des revenus dans le reste de l’Union Européenne. Tout cela, et bien d’autres choses sont expliqués plus en détail dans le guide « Tuto Micro ».

En savoir plus sur le fait d’être micro-entrepreneur et blogueur

Lorsque j’ai déménagé en France, et étant belge, je me questionnais beaucoup sur la façon de poursuivre mon activité de blogueur que je faisais déjà depuis un certain en Belgique.

L’avantage avec ce statut, c’est que tout citoyen de l’Union Européenne peut créer sa micro-entreprise, en tant que blogueur ou non, s’il réside fiscalement en France. Ni une, ni deux, j’ai continué à me renseigner davantage sur ce statut. 

J’ai lu des livres, j’ai lu des tonnes d’articles, et un beau jour… je suis tombé sur un guide numérique ultra complet de plus de 600 pages. Ce guide est « Tuto Micro » !

J’avais peur de faire des erreurs lors de la création de ma micro-entreprise. Je n’avais pas envie de payer des centaines d’euros pour que quelqu’un crée la micro-entreprise pour moi. J’aime me débrouiller, et vous savez mieux que quiconque, que lorsque l’on est blogueur, on n’a pas d’autres choix que d’être débrouillard. Cela afin de ne pas toujours devoir payer quelqu’un, pour faire des choses que l’on peut faire soi-même, et que l’on aime faire soi-même. Un blogueur débutant doit savoir se débrouiller, mais doit aussi savoir bien faire les choses.

J’avais envie de faire tout cela par moi-même, mais en m’assurant des différentes étapes. Je me posais beaucoup de questions tant ce statut est vaste et évolue chaque année. Heureusement, ce guide numérique est mis à jour chaque année, donc aucune inquiétude pour nous. Finalement, c’est un meilleur investissement (et bien plus complet) que d’acheter un livre à 15 € ou 20 € sur le sujet et qui est obsolète quelques mois plus tard.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce guide pour micro-entrepreneur, rendez-vous sur le site des entrepreneurs qui ont écrit cet ouvrage fort utile. Ce guide m’a tellement été utile que j’ai partagé mon témoignage sur la page officielle. Vous y trouverez de multiples conseils afin d’éviter de perdre de l’argent. Je le consulte régulièrement dès que je me pose une question ou que je dois accomplir une étape cruciale. J’en ai retiré plusieurs conseils qui m’ont bien aidé.

Je finirai cet article par ceci :

Même s’il est très facile de créer votre micro-entreprise en quelques clics, les choix que vous ferez doivent être impérativement réfléchis. Même s’il est possible de changer certains éléments de votre micro-entreprise par la suite, vous savez à quel point l’Administration complique toujours tout. Lisez un bon livre ou un bon guide sur le sujet, réfléchissez à chaque choix, et lancez-vous comme blogueur sans plus attendre.