Est-ce votre première visite sur ce blog ? J’ai quelque chose qui pourrait bien vous aider à mieux gérer votre blog : 11 conseils utiles à suivre pas à pas pour réussir votre blog.

Pour télécharger ce guide gratuitement, cliquez ici !

Ah mince, elle est là ! Cette crise est horrible pour un blogueur lorsque l’on a tout misé sur certains types de revenus. Je suis très touché par cela car j’étais dépendant des revenus passifs et j’ai décidé d’aborder ce sujet dans cet article. 

Blogging, covid-19 et perte de revenus passifs

La crise ! Qu’est-ce que l’on entend ce mot à toute sauce en ce moment. Si vous êtes blogueur, si vous venez de lancer votre blog il y a peu et que vos revenus ne sont centrés que sur certains types de revenus, le covid-19 vous frappe financièrement parlant. Parlons-en plus en détail !

Les revenus passifs

Tout d’abord, si vous l’ignorez, un revenu passif est un revenu qui vous permet de gagner de l’argent une fois que le travail en question est terminé. C’est une manière « simple » d’obtenir des revenus au fil des années mais pour cela il faut bien souvent beaucoup travailler en amont à titre gracieux.

Ah gagner de l’argent en dormant, on nous le fait vibrer de partout lorsque l’on cherche des façons de gagner de l’argent sur le net. Mais comment imaginer qu’une crise puisse frapper au point de faire stopper le monde et de stopper vos revenus ?

Avec mon blog principal, un blog voyage, mes principaux revenus sont des revenus passifs :

  • Revenus publicitaires
  • Revenus affiliés
  • Ventes de livres brochés sur Amazon

Voilà mes 3 principales sources de revenus. J’avais des idées pour faire évoluer les choses dans les prochains mois mais le covid-19 est arrivé.

Oui, bon, vous vous imaginez bien qu’avoir un blog sur la thématique du tourisme en période de crise, où plus personne ne voyage pour ne pas propager le virus, n’est pas la meilleure des thématiques.

Revenus passifs avec un blog

Revenus publicitaires

Je vous en dis plus. Sur mon blog voyage, il y a peu encore, j’avais entre 2500 à 3000 lecteurs par jour. Cela me permettait de toucher des revenus publicitaires sans que cela soit transcendant mais c’était un petit complément de revenus qui n’était pas à refuser. Bien évidemment, là-dedans, il faut décompter le nombre de personnes qui ont un ad-blocker mais soit..

Au début du confinement, mon audience s’est brisée en un quart de seconde. Voilà qu’en quelques jours, les lecteurs par jour n’étaient plus que de 200 à 300. Vous imaginez bien que les revenus publicitaires ne sont absolument pas intéressants dans ces cas-là.

De plus, la plupart des annonceurs ont arrêté de faire de la publicité afin de garder une trésorerie. À quoi bon promouvoir des vols alors que les avions sont pour la plupart cloués au sol ? À quoi bon promouvoir des activités touristiques alors que la moitié de la planète est confinée chez elle ?

Il y avait presqu’un an que j’avais lancé la publicité sur ce blog. Au fur et à mesure des mois, je voyais le revenu augmenter. De toute manière, j’étais bien conscient que je ne pouvais pas tout miser là-dessus car je gagnais mieux avec une autre source de revenus passifs : les revenus affiliés.

Revenus affiliés

Ah les revenus affiliés, c’est souvent la bonne solution lorsque l’on est blogueur et que l’on a une bonne audience derrière. Mais qu’est-ce que c’est au juste un revenu affilié ?

Je vous parle davantage d’affiliation dans cet article mais sachez que c’est tout simplement le fait de vendre du contenu qui ne vous appartient pas en touchant une commission au passage. Tout cela est réalisé par un lien tracké et peut-être la vente d’e-books, des produits sur Amazon, des logements ou activités sur tel plateforme. Je faisais tout cela et les activités touristiques étaient le plus intéressant pour mon blog voyage.

Si votre audience est ciblée, cela peut être réellement intéressant. Je vous invite donc à y songer mais sachez qu’il vous faut un filet de sécurité. Lorsqu’une crise comme celle du covid-19 s’en vient, en particulier sur le domaine touristique, cela s’annonce mal et réduit les réservations à… zéro ! Bah oui, pourquoi les personnes réserveraient un voyage alors qu’ils ne savent pas encore le moment où ils pourront repartir ? De plus, certaines destinations (où j’étais bien ciblé en terme de référencement) sont très touchées et il n’y aura plus autant de touristes dans certaines régions pendant un moment.

De plus, certaines plateformes d’affiliations ont fermées momentanément leurs programmes.

Revenus ventes de livres brochés sur Amazon

Un livre broché est un livre papier. Qui dit livre papier dit envoi postaux. Vous comprenez où je veux en venir ?

Bien souvent, l’autre chose à faire dans le blogging est de créer ses propres produits. Un an et demi avant que le covid-19 frappe, et que la crise débute, j’ai publié un livre sur la thématique du voyage à petit budget. C’était une bonne idée de livre, les ventes se faisaient chaque mois et j’en étais ravi.

Soudain, vers la fin mars, Amazon a annoncé arrêter la vente des produits non essentiels dont les livres font partie. Sincèrement, je comprends cela car je ne veux pas être responsable de mettre en danger les facteurs et livreurs. C’est pour cette raison que j’ai totalement stoppé la vente de mes livres physiques également depuis mon propre site (même si j’avais lancé ce service que très récemment et que j’avais déjà eu l’occasion de faire quelques ventes). J’ai stoppé cela pour la même raison que précédemment citée.

Être dépendant d’une plateforme ou bien d’une forme physique qui demande un envoi, je n’avais pas prévu que cela en vienne à poser problème. Nous, blogueurs, aurions-nous pu prévoir le covid-19 et ce confinement ?

Que faire ?

Vous avez compris ? J’ai perdu mes 3 sources de revenus les plus intéressantes pour moi. Cela frappe fort et je ne l’avais pas vu arriver. Alors, dans ces cas-là, mieux vaut avoir mit de l’argent de côté grâce aux mois précédents.

Que faire pendant ce temps ? Patienter ? Oui, notamment, mais pas uniquement. C’est sans doute l’occasion d’opérer une importante réflexion sur son modèle économique, de réaliser que j’ai laissé trainer trop longtemps certaines choses pour éviter de voir le compte sombrer vers le néant et l’absence de rentrée d’argent.

Il est plus que temps de développer de nouvelles choses pour ne plus que cela se reproduise à l’avenir. Il est temps de travailler sur de nouveaux projets.

Personnellement, je prends acte des choses suivantes :

  • J’ai trainé à développer le marketing par e-mail. Ma liste mail est bien trop mince sur ce blog et sur le blog voyage ;
  • Je n’ai pas suffisamment de produits digitaux à vendre.
Création de contenu et production de produits digitaux

Marketing par e-mail

En premier lieu, concernant la liste e-mail, j’ai décidé de rendre disponible mon livre auto-édité (j’ai un article sur l’auto-édition) en version PDF. Pour cela, j’ai envoyé un mail à ma petite liste en leur offrant un code promo de 30 % limité à 10 personnes. J’ai effectué 4 ventes. Cela ne fait pas une rentrée importante pour le mois mais il me fait me rendre compte que j’ai été débile de ne pas m’occuper de la gestion d’une liste mail bien plus tôt.

Au vu du nombre de lecteurs que j’ai eu en 2019 avec près de 500 000 visiteurs uniques. Quelle perte… car la plupart des lecteurs ne reviendront jamais sur mon site.

De plus, je n’avais pas un produit suffisamment intéressant à offrir. J’ai eu l’idée d’un nouvel e-book qui était bien plus ciblé pour mes lecteurs actuels que celui publié il y a 3 ans et destiné à mon audience principale de l’époque.

En fin de compte, réalisons une chose avec les personnes qui nous suivent sur des réseaux sociaux, qui aiment ce que l’on fait, mais qui ne sont pas abonnés à notre newsletter… Imaginez que le réseau social supprime votre page, vous perdez alors les contacts de toutes et tous. Certains fans vous retrouveront via votre blog mais d’autres vous perdront probablement à jamais. Il est donc très important de développer sa liste mail. Grâce à ce nouveau guide, j’ai pu récupérer quelques adresses mails de personnes que je n’avais pas encore.

Produits numériques

En second lieu, en décembre, j’ai un lancé un guide numérique qui s’est vendu à quelques exemplaires. Il était ultra ciblé et je savais que je ne ferais pas 1000 ventes de celui-ci mais je tenais à l’écrire car il n’existait rien là-dessus dans le marché francophone alors qu’il y a une population pour cela. Tout le contenu n’était qu’en allemand ou en anglais, j’ai donc créé ma version.

En ce moment, je n’ai ni formation vidéo ni d’autres produits à proposer à mes visiteurs/lecteurs qui seraient peut-être prêt à acheter si je ciblais bien. Je développais tout cela depuis quelques semaines mais je n’étais pas prêt à faire face au covid-19, au confinement de la moitié de la population et ce qui allait être engendré dû à cela.

Améliorer la monétisation de son blog

Une chose est certaine, c’est que les produits digitaux ou produits numériques permettent de ne pas avoir d’envoi physique à réaliser. C’est donc une excellente façon de ne pas faire écrouler totalement la monétisation de son blog.

Je n’ai pas abordé les partenariats qui disparaissent également car toutes les entreprises sont touchées et ne sont plus en recherche de cela en ce moment. Enfin, encore une fois, du côté touristique. Peut-être qu’il en est autrement sur d’autres thématiques de blog. Se fixer sur une seule thématique est peut-être bien une mauvaise solution et mieux vaut ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Créer du contenu intéressant et qui se référence bien sur Google prend du temps, parfois plusieurs mois ou années, et il est normal d’en espérer un petit retour financier à un moment grâce à la solution des revenus passifs. Une chose est certaine, je vais travailler davantage certaines choses. En attendant, j’écris d’autres livres et guides numériques. Pas la solution la plus rentable à l’instant-T mais porteuse sur l’avenir en terme financier et sur les projets que je souhaite mener.

Faudrait-il abandonner le blogging ? Je ne pense pas qu’il faille en arriver là mais plutôt se remettre en question. Nous devons mieux réfléchir et appréhender l’avenir, mettre en place des choses pour pouvoir faire face à ce qui pourrait arriver. Et s’il y avait une panne mondiale d’internet ? Un Black-out ? Bon, là, c’est une toute autre histoire…

Qu’est-ce vous retiré de tout cela ? De la crise du covid-19 et du confinement ? À quel point êtes-vous touché sur votre thématique du blogging et comment voyez-vous la suite ? Sur quoi souhaitez-vous travailler en priorité ?